21/12/2007

Commodore : souvenirs un peu honteux...

En farfouillant dans les vieilles disquettes que je reçois d'un peu partout, je me suis souvenu d'un truc qu'on faisait à peu près tous à l'époque : prendre un nom de cracker...

A force de reçevoir des disquettes sur lesquelles se trouvaient les noms des crackers qui avaient piraté les jeux et des démos conçues par eux, ces crackers devenaient un peu des heros mytiques, et je me souviens avoir pris un nom de cracker "tam-tam cracking services", rigolez pas, j'avais quatorze ans (on est parfois un peu con quand on est un garçon de 14 ans) : Bon, j'ai jamais rien craqué de mavie mis à part quelques joysticks en jouant à décathlon, mais ça me semblait une bonne idée de libeller mes disquettes "tam-tam cracking services"...bien sur que je suis un peu honteux...

En lisant les directorys des disquettes que je reçois d'un peu partout, je me suis rendu compte que j'etais loin d'être le seul à faire ça: Marbais cracking team- outsiplout crackers band et autres perles sont courantes, tu parles de crackers, quoique s'échanger ces disquettes copièes nous mettait déjà un peu dans l'illégalité, mais bon, les droits d'auteurs, à l'époque on ne savait pas ce que c'etait...

Le plus étonnant, c'est que certaines disquettes que je reçois parfois de donateurs très éloignés, reprennent ces intitulés d'une manière croisée, je m'explique : j'avais un pote à l'école qui avait pour nom de cracker "serval", les seuls cracks qu'il ait réalisés l'ont été avec sa power cartridge Perplexe, mais j'ai retrouvé ses intitulés sur des disquettes qui m'ont été données par des gars de Namur et de Bruxelles, preuve que les disquettes circulaient beaucoup à l'époque...

09:53 Écrit par c64 dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cracking, crackers, demoscene, demo, commodore, commodore belgique, commodore cracking |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Commentaires

:)
Je fesais exactement pariel.. moi c'était "Piet The Cracker Boy" ...
Au début je me contentais de renommer mes disquettes Piet Compile et je rajoutais un dernier block : all game cracked by Piet the Cracker boy

Par la suite, j'avais un outil de conception de ""démo"".. càd un outil qui me permettait de sélectionner une super musique SID et ensuite de décrire plein de blahblah.. le soft retennait ce que j'écrivais et surtout les mouvement du curseur ! Je pouvais donc réaliser des dessins et le tout s'affichait comme si j'étais entrain de faire tout cela !!

Le fichier faisiais 186 Block.. violent quand meme.. et j'en ai mis sur quasi toute mes disquettes ;) Le pied si je retrouvais cela...

Par la suite, j'ai connu à faire ce genre de "connerie" sur PC... souvent sous le même non.. avec un ptit fichier BAT... parfois je m'aventurais dans le code Hexadécimal pour aller modifier le nom du gars, voir carréement de la boite qui avait fait le jeu.. (là aussi.. j'avais 14 ans à ce moment là...) Et c'était un peu la frustration de ne pouvoir faire les choses moi mêmes.. par la suite, j'ai réussi à faire mes propres déprotection sur qq trucs.. avec nettement plus de fierté, puis mes propres jeux (avec parfois de repioche à gauche à droite, par manque de moyen technique)... puis il y eu la musique.

La, le grand Romuald 'Valyum' Dispa qui évoluait sous Amiga m'a un jour dit ! Fait gaffe, pcq si tu rippes à mort et que tu te fais chopper par un vrai cracker ou tracker... il vont te massacrer...

Arf.. ca m'a franchement fait flipper.. et j'ai donc pris le plus d'un citer à chaques que possible d'ou venait mes samples... (hormis quelques très très vieux péchés de jeunesse, ou mon implication était vraiment trop ridicule)... Du coup heureusement pour mon standing de tracker... je n'ai pas grand chose à me reprocher à ce sujet.. même si j'arrive quand même à m'en prendre plein la gueule dans ce monde underground ;(

Ah ben merci pour ce sujet méganostalgique ! bien que j'en avais parlé sur mon blog il y a peu.. c'était avec moins de nostalgie

http://cyborgjeff.untergrund.net/wordpress/2007/10/25/changer-de-nom/

Écrit par : cyborgjeff | 21/12/2007

démos... Je me souviens de ce programme, qui enregistrait tout le texte, comme si il etait en cours d'écriture, y compris les deletes et autres tabulations, c'etait parfois un peu long à lire, quand le gars qui avait écrit avait abusé de ces retours en arrières et corrections, mais c'est des bons souvenirs...

Écrit par : C64 | 21/12/2007

les zautistes sérieux... Ben oui, je découvre (en lisant les coms) sur tes posts chez les "spécialistes" demoscene que ça peut-être un monde violent et qui se prends au sérieux... mais bon, il faudrait ouvrir les yeux à la plupart de ces gars que leur passion reste un passe temps pas fort différent de ceux qui font des tour eiffel en allumettes... moi en tout cas, c'est comme ça que je le vis. Sur le forum silicium, les collectionneurs et retrogamers se qualifient eux-même "d'autistes" : en voila des gens qui ne se prenne pas au sérieux, et qui ont ouvert les yeux sur la manière dont était perçue leur passion par ceux que ça n'interresse pas...mais à première vue, sur les sites demoscenes, il y a beaucoup de "zautistes sérieux", pas bien...

Écrit par : C64 | 22/12/2007

dilettante... Moi, vu de l'exterieur, avec cette facheuse manie de collectionner des machines obsoletes et des traitements de textes inutiles, je me verrai bien qualifié de "zautiste-retrogamer-geek-dilettante" et celui qu'est pas content...à qu'a retourner sur tuning.com

Écrit par : C64 | 22/12/2007

Moi aussi, j'ai bidouillé sur ce bon vieux C64. Je me m'appelait Flexible à l'époque et j'étais le seule membre de mon groupe qui portait mon nom de famille (Quel mégalo !). Mais j'avais mon copain ZOD/TMT qui lui était très bon en assembleur. Il m'a un peu ouvert les portes de la programmation assembleur dont je ne comprenais pas grand chose à l'époque. Maintenant étant informaticien je me régale de lire les bouquins de programmation et magasine de l'époque.

Mais pour revenir à ton sujet, si tu veux certain programme demande moi, je peux toujours regarder si je les ai. axisssixa@yhaoo.fr

Bien à toi.

Écrit par : Axis | 26/12/2007

C'est clair qu'à l'époque, il y avait pas mal d'échanges 'postaux' que ce soit national ou international...
Donc, les copies de disquettes se retrouvaient régulièrement à travers le monde (Bon! il fallait le temps que ça arrive à destination (quelques jours à pfff 2 semaines pour les USA/Canada)).
Pour ce qui est des choses étonnantes..
Lorsque j'ai acheté mon C128, j'ai revendu mon C64 à un ami qui après est parti habiter dans les Ardennes.
Il l'a lui même revendu après quelques années etc...
Bien des années plus tard, mon frère à décidé d'acheter un C64 d'occasion et m'a appelé lorsqu'il l'a reçu.
En voyant les disquettes, j'ai été attiré par l'écriture et après quelques minutes, je me suis rendu compte qu'il s'agissait de mon écriture quand j'avais 13ans.
En gros, les disquettes sont passées de main en main et ont finalement atteri avec le C64 acheté par mon frère :)
Il est aujourd'hui dans ma cave avec une partie de mes disquettes de l'époque :)

Écrit par : Amdu | 29/01/2008

Les commentaires sont fermés.