03/12/2008

J'ai compris" l'arriéré judiciaire"

Rien à voir.

Vous ne me croirez peut-être pas, mais jusqu'il y a un mois, je n'avais jamais mis les pieds dans un tribunal. C'est maintenant fait, mais pour une affaire qui concerne mon papa; une facture qui lui a été adressée par erreur.

Ces visites au tribunal sont très instructives, elles m'ont permis de comprendre l'origine de l'arriéré judiciaire. La première fois, une trentaine de cas ont été "traitées" et c'est un bien grand mot, aucun jugement n'a été rendu, et pire que cela, aucune de ces affaires n'a été ne fut-ce qu'abordée. Report, report, report...

Le métier d'avocat m'a aussi été révélé; en deux comparutions, et donc une soixantaine d'affaires expédiées, je n'ai pas entendu un seul avocat prononcer d'autres mots que ceux-ci:

"Monsieur le président, je demande le report de l'affaire" et

"Monsieur le président, je désire supléer Maitre Untel"

En effet, j'ai pû me rendre compte que la plupart des avocats se désintèressent des affaires qui leur sont confiées, et comme souvent le "client" n'est pas présent, on demande à un jeune remplaçant de venir faire les demandes de report à la chaine, Pour la plupart d'entre-eux, un cours d'éloquence serait bienvenu, et un cours de diction indispensable...

Je changerais bien de job, il suffirait d'acheter le "déguisement", apprendre les deux ou trois "phrases magiques" par coeur, et j'en suis sûr, tout le monde n'y verrait que du feu.

Me voila plus instruit....

13:46 Écrit par c64 dans rien à voir | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Commentaires

Il suffit d'aller dans une grosse entreprise et tu verras le même schéma et le même type de personnes des arrivistes qui se la pette... ;)

Écrit par : Axis | 03/12/2008

Est-ce que comme dans les films les avocats font de grands mouvements avec les bras pour faire voler les manches de leur robe (ou toge, ou bure...je ne connait plus le terme) ?

Écrit par : pascal | 03/12/2008

... Leur déguisement tu veux dire ? ;)
Non, ils sont super discret, ils ne disent rien, ne défendent pas leurs clients, et n'ont pas l'air de bien savoir pourquoi ils sont là...

Écrit par : C64 | 04/12/2008

moins cocasse, j'ai des amis dont le propriétaire souhaite les chasser de la maison qu'ils louent. Je leur "conseiller" d'en parler avec un notaire et un avocat, afin de voir ce qu'il risquait. Ils sont donc au final été avec un avocat en justice de paix pour... en théorie plaider leur cause.

Le plaignant à fait un vrai barattin, plein de mensonges, la femme de mon amis à plusieurs fois voulu se défendre, mais son avocat lui a fait signe de ne rien dire...

... Et au final ce dernier n'a d'ailleurs pas dit grand chose... et même rien de rien... résultat.

Gezien,....

Alors franchement à quoi cela a-t-il servi ? hormi financé l'avocat ?

Écrit par : cyborgjeff | 09/12/2008

Recompris... Et je le comprends de mieux en mieux, l'arriéré judiciaire, Après quatre reports consécutifs ou le cas n'a même pas été abordé, dans une banale affaire de facture contestée, je vous le rappelle; Le tribunal vient d'établir ce qu'on appelle un "calendrier judiciaire". Je pensais que ce calendrier allait fixer les dates de comparution obligatoires avec obligation de résultats pour ces dates. Pas du tout, dans un calendrier judiciere, le juge dit seiulement "l'affaire doit être cloturée pour telle date". Ici, en l'occurance, la date est fixée à dans plus ou moins DIX-HUIT MOIS. Ca me permet également de mieux comprendre le nombre de FAILLITES en Belgique, quand on pense à tous ces fournisseurs qui attendent le paiement d'une facture, que l'on fait trainer pendant trois ans au bas mot...

Écrit par : C64 | 17/12/2008

Les commentaires sont fermés.