10/03/2011

Le Rubik's cube.

Si il y a un jouet, après le commodore 64, qui symbolise pour moi les eighties, c’est bien le Rubik’s Cube.

rubik's démonté.JPG

Dans les années ’80, il y en avait un qui traînait à la maison comme dans toutes les maisons à l’époque et j’ai passé des semaines à essayer de le résoudre comme beaucoup de gens avant qu’il ne se perde dans une caisse au grenier.

C’est un casse-tête qui m’a bien frustré parce que je pensais que le résoudre était une question d’intelligence et que je n’y parvenais pas…

 Après avoir vu le film « A la recherche du bonheur » cette semaine, dans lequel Will Smith parvient à obtenir un emploi parce qu’il réussit à résoudre celui de l’employeur chez lequel il prospecte, je me suis mis à la recherche du mien.

 Oui, parce-que contrairement à ce que je croyais, ce Rubik’s cube n’est pas un problème d’intelligence, mais plutôt de méthode.

La légende raconte que même son créateur a passé plus d’un mois pour le résoudre la première fois. Le plus difficile n’étant pas de le résoudre mais bien de trouver la méthode pour le faire. Une fois la méthode connue, il suffisait dans les années ’80 de se la faire expliquer par une connaissance qui l’avait apprise et le tour était joué.

 L’arrivée d’Internet simplifie beaucoup les choses, plus besoin de connaître quelqu’un qui connaît la solution, le Web s’en charge.

 Donc, pas question d’intelligence la dedans, il suffit de connaître la méthode et d’apprendre par cœur les six séquences de mouvements qui permettent de le terminer ; C’est donc plus un problème de mémoire. Ce qui pose le plus de problèmes, c’est de mémoriser dans quel ordre et à quel moment utiliser ces quelques séquences de mouvement pour ne pas revenir en arrière dans la progression.

 Au point de vue de la méthode, il faut apprendre à travailler par étapes successives :

 Premièrement, réaliser la première face correctement, avec sa couronne de couleur bien ordonnée, pas de séquence de mouvements à retenir ici, juste un peu de logique :

1er face.jpg

 

Deuxièmement, réaliser la deuxième ligne à l’aide d’une première séquence de six mouvements à répéter pour chacune des quatre arrêtes :

2eme ligne.jpg

 Troisièmement, construire la «croix », à l’aide d’une deuxième séquence de six mouvements à répéter jusqu'à l’obtention d’une croix sur la face inférieure :

La croix.jpg

 

Quatrièmement, orienter la croix, à l’aide d’une nouvelle séquence de six mouvements, pour que les couleurs de ses arrêtes correspondent aux quatre faces latérales :

Croix orientée.jpg

 

Cinquièmement, Placer les quatre derniers coins, sans se préoccuper de leur orientation, avec encore une nouvelle séquence de huit mouvements :

coins placés.jpg

 

Sixièmement terminer le cube en orientant les quatre coins à l’aide d’une séquence de quatorze mouvements :

coins orientés.jpg

 

En résumé, pas beaucoup de réflexion pour ce rubik’s cube, mais seulement  cinq séquences de six à quatorze mouvements à retenir par cœur…ça casse un peu le mythe, non ?

 Si vous aussi, vous avez retrouvé votre vieux rubik’s qui rêve d’être terminé pour la première fois, vous trouverez toute la méthode sur ce très beau site , avec des animations Java qui vous permettront de terminer votre cube en dix minutes en suivant les mouvements à l’écran…et éventuellement d’apprendre les séquences pour pouvoir terminer votre rubik’s sans l’aide du web.

 Bon amusement.

20:06 Écrit par c64 dans geek's gadgets | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : rubik's cube |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

Commentaires

Ben bizarrement, j'en ai jamais eu !! Il y en avait dans quelques magasins de meuble, mais du coup, cela ne m'a jamais vraiment trop intéressé... J'en ai eu un en main... mais sans plus. J'avais par contre pas mal de petit jeu genre 15 chiffres ou 15 lettres, ou un dessin à recomposer... Un Taquin comme on dit ! ça j'aimais bien, c'est un peu le même principe, mais en 1000x plus simple en fait !

Par contre, j'adore le film A la poursuite du bonheur !

Écrit par : cyborgjeff | 11/03/2011

J'en ai eu un comme beaucoup de mômes à l'époque, mais je n'ai jamais été capable de comprendre comment on pouvait le terminer ! Mais clairement, c'est un des symboles des années 80.
J'ai un successeur des rubik's qu'on m'a offert à Noël l'année passée, un truc de dingue avec 3 boules transparentes imbriquées et des petites billes à faire passer de la boule centrale vers des réceptacles situées sur la boule extérieure. Vraiment pas évident !

Écrit par : Steph | 12/03/2011

J'arrive maintenant à le terminer en 2 minutes 50, ce qui est loin d'être un record puisque il est possible de le terminer en moins de dix secondes !

Écrit par : c64 | 12/03/2011

Les commentaires sont fermés.