29/10/2010

Back to the future : 25 ans !

Nom de Zeus : Retour vers le futur fête ses vingt-cinq ans !

back_to_the_future.jpeg

 

 Un de mes films préfèrés comme beaucoup de "Teenage movies" de l'époque; Les goonies, Ferris Bueller's off day, Lost boys, Ridgemont high, Christine, Fright night, Licence to drive, cry baby et Pump up the volume pour terminer l'age d'or de ce genre de films que j'affectionne particulièrement. Nostalgie quand tu nous tiens.

 

Par contre, je n'ai jamais compris comment il fallait jouer à la version Commodore 64 de "Back to the future", je suppose que le mode d'emploi du jeu aurait été utile mais je ne l'avais pas Clin d'œil.

Les acteurs se sont réunis pour une photo de famille qui célébre les vingt-cinq ans du film.

Bon, je vais faire comme Biff Tannen, je me "casse ailleurs", à bientôt...

24/07/2009

Le cinema fait son commodore.

Après mon petit billet qui vous envoyait vers un site qui listait tous les films dans lesquels le bon vieux commodore faisait une apparition, voila l'illustration que l'inverse etait vrai aussi:

Le cinema etait dans le commodore aussi dans les eighties:

f1

Parfois sous forme de jeux, parfois en démos souvent bien réalisées.

f2

La plupart des grands films qui nous ont marqués pendant ces années là ont été adaptés sur commodore 64.

f3

Comme à l'époque actuelle, les jeux réalisés à partir des blockbusters du cinema etaient déja assez mauvais en général.

f4

L'achat des licences devait plomber le budget des éditeurs, et le développement s'en ressentait.

f5

Et je pense que souvent, pour les jeux en une seule partie en tout cas, l'espace mémoire utilisé pour l'image ou l'animation d'introduction limitait les possibilité pour le jeu en lui même.

f6

Quoi qu'il en soit, il est possible que beaucoup d'acheteurs aient acheté ces jeux uniquement sur la base de ces belles images.

f7

La dernière n'est pas extraite du jeu, mais d'une demo animée très bien réalisée, en provenance directe de la côte Belge semble t-il... Celui là avait eu la prudence de prendre une boite postale (comme on le voit sur l'image), mais j'ai toujours été étonné par le nombre de "demo-makers" qui etaient souvent aussi des "crackers"qui affichaient franchement leur adresse personelle...mais bon on ne mettait pas encore les gens en prison pour ça à l'époque :))) non ?

Allez un petit Marion cobretti pour la fin:

f8

J'en ai trouvé des dizaines d'autres du même genre, mais ça serait trop long de tous les exposer ici...