07/06/2011

Back to the coure de récré

game-watch,80,cristeaux liquide

Vous vous rappelez nos jeux à cristaux liquide?

Bhen un zami m'a refilé cette choutte adresse http://www.pica-pic.com/ et en plus le site garde en mémoire les "hight score" Sourire

Bon amusement Clin d'œil

09:42 Écrit par Lipy | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : 1980, game watch, cristaux, liquide, jeux, electronique |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

08/03/2011

A deux, c'est mieux !

Ce que je trouve triste dans le monde du jeu-vidéo actuel, c’est que la majorité des productions sont plutôt conçue pour que l’on y joue seule ou chacun chez soi dans son canapé, en réseau… Aah que je regrette le temps où l’on se retrouvait à trois ou quatre pour jouer ensemble à un jeu vidéo !!! Et il faut bien admettre que c’était vraiment la grosse motivation d’un retour d’une Nintendo Wii à la maison… et les deux soirées passées avec mon frangin Pype à progresser dans New Super Mario Bros Wii sont là pour en attester ! Et ce matin à jetant un oeil à mon TOP 40 Commodore 64, j’ai eu envie de me souvenir avec vous des jeux « 2 Players » avec lesquels on s’est éclaté étant gamins !

Rally Speedway C64Dans le genre évidemment, ce n’était pas vraiment les prouesses graphiques du jeu qui allait faire le poids, souvent la musique n’était pas l’élément principale… Ce qui compte s’était évidemment le fun que l’on allait s’offrir ! Et dans le genre, c’est clairement Rally Speedway (Adventure Internationnal 1984) qui s’impose ! C’est d’ailleurs bien plus tard que mon frère et moi avons découvert ce jeu, dont les sprites étaient loin d’étonner à l’époque, vu de haut les deux bolides se promène dans les campagnes plus que sur des circuits. Afin de ne pas brusquer les limites des machines de l’époque (le jeu provenant de l’Atari 8bits), le principe est qu’une fois la course lancée, il faut au plus lent des deux, rester au contact du premier… à défaut celui prendra 1 point d’avance, pouvant lui offrir petit à petit la victoire,… Un concept d’ailleurs ré-exploité dans la franchise Micromachine 10 ans plus tard ! Evidemment, il ne faudrait pas croire qu’être leader offre le bon rôle, c’est qu’il faut alors anticiper le tracé, avec quelques virages délicats, pouvant parfois déboucher dans la piscine d’une belle propriété… Ajouter à tous ces ingrédients, la possibilité de rouler sur piste humide, voir gelée, et un éditeur de circuit… pour l’époque, c’était un sacré jeu !

Loco C64Pour jouer à deux, il n’était pas toujours nécessaire d’avoir deux joystick, en effet dans Loco (Alligata Software 1984) (que nous appelions Loco 64), il était primordial d’avoir un partenaire de jeux ! Avec mon frangin, nous partions en guerre dans notre locomotive armée, à l’assaut du rail, et dans Loco, lorsqu’un avion ou zeppelin ennemi entre dans la zone d’écran, il s’agit de s’en débarrasser à coup de nuage de vapeur bien calculé… ça c’était mon boulot ! Pendant ce temps, Pype gardait un oeil attentif en tracé, afin d’éviter les wagons explosifs ne laissant aucun répis une fois à l’écran, mais également à me guidant vers les station FUEL de ravitaillement ! Assez vite, il devient totalement impossible de s’occuper de toutes ces tâches seules… D’autant que la motivation suprême était d’en entendre un peu plus de la musique plutôt réussie, un arrangement à la sauce Commodore d’Equinoxe de Jean-Michel Jarre réalisé par Ben Daglish.

 

A la toute fin des années 80, les Tortues Ninja avaient complètement envahi nos télévisions, et très rapidement une série de jeux à leurs images débarquaient sur la NES de Nintendo. Un premier jeu de plateforme assez médiocre se retrouvait alors en démo au Maxitec, mais ce n’est que la version de Beat’m all, Turtle in Time sur Super Nintendo qui m’accorcha vraiment… Ceci dit, l’épisode SNES, j’ai à peine pu y toucher chez Julien, alors quand j’ai vu débarquer quelques choses d’assez similaire sur mon Commodore 64, c’était franchement le pied, et ce même s’il faut bien avouer qu’à l’époque, ce dernier commençait vraiment à avoir la vie rude, puisque notre petit PC était maintenant équipé d’une carte son et d’un écran VGA. Si la version de ce jeu de Konami avait vu le jour 1987, ce n’est que 4 ans plus tard que débarquait sur C64 Teenage Mutant Heroes Turtles : The Coin 0p ! (Mirage-Konami 1991). La taille des tortues ninja était modestes, mais les combats amusants, surtout à deux bien sur ! La bande son, signée Jeroen Tel mettait directement de l’ambiance avec le thème TV et quelques musiques bien ryhtmée… Les Cheat étaient bien pratiquent pour progresser, il faut l’admettre, car coté gameplay, ce genre de jeu se prettait assez mal à un Joystick mono-bouton.

Bien plus ancien et aux graphismes très simpliste, le shoot’m up Survivor (Synapse Software, 1983) est resté un bon moment une énigme pour mon frangin et moi,… jusqu’à ce que nous branchions un 2° joystick au commodore. Ce drôle de Shoot’m up devenait du coup un super jeu de coopération spatiale. L’un contrôlant le petit vaisseau dans l’espace et se faufilant dans les bases ennemies, l’autre contrôlant la tourelle de tir pour dézinguer la forteresse spatiale… Pour l’époque, c’était vraiment chouette !! Et au fond, c’est ce gameplay que l’on retrouve maintenant dans pas mal de shoot’m up utilisant les sticks analogiques de nos consoles modernes ! Coté son, on n’en retiendra pas grand chose,.. pas de réel talent là derrière, juste les lignes de codes du programmeur Peter Adams, avec un petit jingle connu et quelques bruitages.

Depuis longtemps, les jeux-vidéo à l’image d’évènement sportif ont toujours très fonctionné, les FIFA et autres Great Court peuvent en témoigner. A l’époque ce sont les Jeux Olympiques qui avaient la cotte dans les année 80,… même les Schtroumpfs s’étaient lancés à organiser ces grands jeux fraternels. Summer Games (Epyx, 1984) permettaient de rassembler plein de copains à la maison, petite soeur comprise afin de participer à ce grand évènement proposant diverses disciplines, tels que : le saut à la perche, le plongeon, le sprint, la gymnastique, la nage libre, le tir au pigeon et l’aviron. Il était dès lors possible de jouer jusqu’à huit joueurs, chacun choisissant sa nationalité (et son hymne national !). Pour chaque évènement, il fallait découvrir et maitriser les mouvements à faire avec le Joystick, afin d’honorer son pays et recevoir de bonnes notes des juges… Bien entendus, tous ceux qui y ont joué, ce souviennent de la rapide dégradation des Joysticks lors d’entrainement intensif de course à pied ! Comme beaucoup de jeux réalisé par Epyx, les graphismes n’étaient très poussés mais une attention toute particulière était apportée à l’animation des personnages, comme dans Impossible Mission !

Enfin, je garde un énorme coup de coeur pour le jeu Indy Heat (Storm, 1991), que mes petits voisins Greg & Joe avaient dans une compilation K7 originale… Ce n’est donc que chez eux que nous avons pu y jouer… Le concept très simpliste était une vraie réussite… Similaire à Off Road 4×4 auxquels nous pouvions jouer jusqu’à quatre, ce qui aurait été encore mieux d’ailleurs… Je n’ai aucun souvenir de la bande son, mais les quelques parties ont été mémorable !! La version Amiga 500 était tout autant amusante, n’est-ce pas Bruno !? D’ailleurs, quand je m’ennuie, je me replonge avec plaisir sur la version NES qui donne assez bien dans mon émulateur sur Nintendo DS !

Alors, et vous !!?? Vos bons vieux jeux rétro en multi, c’était quoi ??



music : Ben Daglish – Loco



music : Jeroen Tel – Teenage Mutant Heroes Turtles



music : Randy Glover – Summer Games

12:16 Écrit par cyborgjeff dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : c64, jeux |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

01/12/2007

C64: International karaté

Un des plus beaux jeux de karaté sur commodore 64 : INTERNATIONAL KARATE, sorti en 1986.

int k

Les fonds d'écran etaient vraiment très bien fait et changeaient quand on obtenait une ceinture supérieure : Egypte, Londres, Sydney, New-york, etc.. La maniabilité et le nombre de mouvement dépassait tous les autres jeux à l'époque, et surtout la possibilité de jouer à deux qui me laisse de très bons souvenirs aussi. La musique etait très belle (ROB HUBBARD). Si je me souviens bien il en existait une version dans laquelle on devait se battre contre deux combattants. Et il y avait un mode veille avec cinq ou six karatekas qui répetaient leurs mouvements de manière synchronisée : très beau, à l'époque, il m'avait donné l'envie de faire du Karaté, et je suis resté dans un club une douzaine d'annèes...mawashi-maegeri-uramawashi...c'est très loin tout ça.

09:51 Écrit par c64 dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : karate, international karate, ron hubbard, jeu, combat, jeux, c64, commodore |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

25/10/2007

Commodore : CHOPLIFTER

Je continue la revue de mes préfèrés sur C64, en voila un qui va vous rappeler des souvenirs, il m'a fait découvrir le jeu vidéo (avec frogger aussi) : CHOPLIFTER sorti en 1982 (25 ans nondidju !)

choplifter
Jeu très simple qui consiste à controler un hélico et à aller sauver 64 petits bonhommes sur un champ de bataille des plus basique.

Pour les 16 premiers, leur maison est déja en feu, et ils vous font de grands signes, il suffit de se débarrasser des chars en larguant quelques bombes, de se poser, d'attendre que les 16 bonshommes soient chargés et de retourner les déposer à la base.

Pour les seize suivants, idem, avec en plus la nécessité de détruire leur baraquement pour les faire sortir, et éviter les avions dans le ciel, ensuite de nouvelles difficultés apparaissent.

Le jeu se termine quand il n'y à plus personne à sauver, et le but est donc de réussir le plus beau score sur 64 possibles: le challenge, c'est de ne pas tuer les petits gars en même temps que les chars, ne pas les écrabouiller ave l'helico, et ne pas se faire descendre au retour vers la base : obtenir un score de 64/64 relevait du presque impossible...

11:13 Écrit par c64 dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jeux, jeu, video, choplifter, commodore, c64, nostalgie, retrogaming |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg

11/10/2007

Commodore : Rambo

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'habitude des éditeurs d'adapter toutes les sorties cinema en jeux vidéo n'est pas récente et sévissait déja sur commodore. En voici un exemple flagrant: RAMBO II et III. Comme à l'heure actuelle, les jeux adaptés sur licences etaient souvent mauvais, vous pouvez voir sur la deuxième photo la copie d'un article tirée d'un magazine d'époque qui descendait déja le jeu, en résumé : mauvais, mauvais, mauvais.


rambo


rambo3

19:40 Écrit par c64 dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jeux, rambo, commodore, licences, critique |  Facebook | | |  del.icio.us | | Digg! Digg